Veuillez saisir votre adresse e-mail pour recevoir la lettre d'information :

Intervention au sujet de l’Aide Médicale d’État

25 juillet 2012 | Catégorie(s) : À l'Assemblée, Archives député, Idées / Actions | Thème(s) :

Partager cet article

« Je veux saluer le ton, républicain, courtois et presque raisonné, qui était celui de M. Goasguen. Que n’a-t-il été entendu lorsque ses amis étaient au pouvoir, à l’époque où il a été décidé, comme méthode générale de gouvernement, de s’en prendre principalement à ceux qui étaient le moins en mesure de se défendre ! Je regrette cette méthode, car elle a abouti à des situations dramatiques, dénoncées par la totalité des associations, qui ont constaté qu’on ne faisait en vérité rien d’autre que d’enfoncer toujours un peu plus sous l’eau la tête de celles et ceux qui avaient pour seul horizon un quotidien consacré à tenter, parfois difficilement, de survivre.

Cette restriction de l’accès aux soins, dont l’IGAS a démontré l’inutilité budgétaire autant que le risque sanitaire – vous l’avez-vous-même évoqué, – avait donc rassemblé contre elle l’unanimité des associations réunies au sein de l’Observatoire de la santé des étrangers. À la vérité, vous êtes prisonniers, je le regrette, de deux obsessions qui nous ont fait perdre beaucoup de temps : l’obsession dogmatique non pas d’une gestion sérieuse des comptes publics mais de la réduction continue et permanente du périmètre de l’État et des outils de solidarité qui l’accompagnent ; la recherche du bouc émissaire, et la stratégie ô combien détestable qui consiste à toujours jeter les mêmes en pâture. Hélas, je constate que vous faites des émules, si j’en crois les déclarations de certains d’entre vous qui estiment même que le montant de ce droit de timbre est insuffisant, allant jusqu’à proposer de le porter – c’est l’objet d’amendements que notre groupe ne votera évidemment pas – à 100 euros.

Il est clair que ces appels et arguments de l’IGAS ne vous ont pas convaincus, que les arguments des associations ne vous ont pas convaincus davantage. Ma foi, peut-être un peu de charité chrétienne pourra-t-il vous convaincre : rappelez-vous que les sans-papiers les plus fameux de l’histoire s’appelaient Jésus, Marie et Joseph, qui fuyaient en Égypte. (Applaudissements sur les bancs des groupes SRC, écologiste et GDR. – Exclamations sur les bancs des groupes UMP et UDI.) »


Intervention de Pouria Amirshahi au sujet de l… par PouriaAmirshahi

Back to Top