Veuillez saisir votre adresse e-mail pour recevoir la lettre d'information :

Tombouctou : Les précieux Manuscrits encore menacés de destruction dans leur exil forcé

12 juin 2013 | Catégorie(s) : J'aime bien, j'en parle

Partager cet article

« Le 20 mai 2013, une campagne mondiale de levée de fonds a été lancée : T160K – Les Bibliothèques de Tombouctou en Exil.

????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????Centre spirituel situé aux confins d’une terre de légendes, Tombouctou, fragile enclave du Septentrion malien, se trouve aujourd’hui au cœur d’une quête visant à sauver de la destruction ses anciennes bibliothèques et le savoir qu’elles abritent. Pour ce faire, des actions de préservation de grande envergure doivent être immédiatement conduites.

“Nous avons compris le pouvoir de ces bibliothèques quand des personnes de tous horizons et de tous les milieux sociaux…s’engagèrent corps et âme et prirent des risques considérables pour nous aider à évacuer les manuscrits au sud du Mali.”

L’année passée, après avoir été protégées pendant plus de 7 siècles au sein des maisons ancestrales de leurs gardiens attitrés, ces collections comptant plus de 300 000 manuscrits se retrouvèrent prises au piège d’une guerre territoriale mais aussi idéologique.

Face aux périls pesant sur ce patrimoine, une équipe d’acteurs locaux pilotée par Abdel Kader Haidara et le Dr. Stephanie Diakité organisèrent en secret le sauvetage de ce trésor culturel. Une communauté de courageux bibliothécaires, de coursiers intrépides et de citoyennes et de citoyens maliens anonymes prirent des risques considérables pour transporter clandestinement de la Tombouctou jusqu’à leurs nouveaux refuges à Bamako, plus de mille malles métalliques, à dos d’hommes, sur des bicyclettes, dans des charrettes tirées par des ânes et dans des pirogues. Aucune personne ni aucun document ne furent perdu lors de l’évacuation.

Mais alors qu’ils ont quitté le Sahara et ses dangers, les Manuscrits de Tombouctou font face à de nouveaux périls: l’humidité et l’exiguïté des espaces où ils sont confinés. Cette combinaison peut conduire à une dévastation totale de ce patrimoine par les moisissures. La plupart de ces textes sont rédigés à l’aide d’une encre si instable et sur des papiers si fragiles qu’ils ne peuvent supporter sans dommage une opération de digitalisation par scannage. Le besoin le plus pressant est donc de les reconditionner dans des boîtes d’archivage adaptées, de les inventorier et de les sécuriser à nouveau dans des abris temporaires. Manuscrits de TombouctouQuand la stabilité sera totalement rétablie au Mali, les manuscrits regagneront Tombouctou pour y être de nouveau placés sous la protection des familles qui en sont les gardiennes depuis des générations.

Une opération de grande envergure est désormais nécessaire pour les préserver de la destruction pendant leur exil à Bamako. 7 millions de dollars doivent être aujourd’hui mobilisés pour procéder à l’archivage et au stockage des manuscrits et pour le travail nécessaire à la préservation de ce patrimoine inestimable. Pour le Dr. Diakité, “ Nous avons compris le pouvoir de ces bibliothèques quand des personnes de tous horizons et de tous les milieux sociaux et parlant toutes les langues du Mali, et quand des villages entiers de la région, s’engagèrent corps et âme et prirent souvent des risques considérables pour nous aider à évacuer les manuscrits au Sud du Mali.”
La saison des pluies approche. Chaque jour compte. »

Retrouvez le site des initiateurs de cette campagne.

Back to Top