Communiqué de presse

La laïcité n’a pas besoin d’une nouvelle Loi pour être forte

16 octobre 2013 | Catégorie(s) : Idées / Actions
Imprimer l'article

Installé en avril 2013 auprès du Premier ministre, l’Observatoire de la Laïcité a adopté deux avis. J’exprime mon soutien ferme aux conclusions défendues par son président Jean-Louis Bianco. À raison, il réaffirme que la paix des consciences passe par la pédagogie de l’opinion et que les crispations identitaires – minoritaires – peuvent se dénouer par le dialogue.

Partie intégrante de notre patrimoine républicain et citoyen, la laïcité permet le respect mutuel des consciences. Après les épisodes législatifs précédents (2004 et 2010), il est grand temps de dépassionner le débat, parfois caricatural, qui a trop souvent dénaturé cette notion complexe au gré des intérêts politiciens et idéologiques. Il est temps aussi que celles et ceux qui, en France, sont dépositaires d’une parcelle de pouvoir – responsables politiques et grands médias en particulier – cessent d’instrumentaliser une grande cause au service de viles idées.

Non, le pacte laïque français n’est pas en péril.

Non, les contestations sur-médiatisées de ses principes ne représentent pas une tendance forte dans la société française.

Non, la laïcité ne se définit pas comme un ensemble d’interdictions et de privations des libertés.

Non, enfin, la discussion et l’adoption d’une énième loi n’est pas une réponse adaptée. Au contraire : elle diviserait et crisperait plus encore une société qui a besoin de se retrouver elle-même.

En l’état, l’application sereine de la Loi est amplement suffisante. L’enjeu n’est pas réglementaire, il est d’abord pédagogique. C’est par la diffusion de ses principes et du Droit qui en découle que nous parviendrons à renforcer, toujours plus, l’adhésion à la laïcité. L’établissement et la diffusion de guides compte parmi les préconisations de l’Observatoire et participera pleinement à cet impératif d’éducation populaire.

Les approches essentialistes, les discours racistes sous couvert de laïcité sont indignes d’une République qui a fait de la fraternité une de ses valeurs cardinales. Plus que jamais, en ces temps fragiles et alors que des glissements de conscience s’opèrent dangereusement, il faut rappeler que la laïcité est un pilier solide de la France moderne. Les citoyens peuvent avoir confiance dans la loi républicaine et sa remise en cause par quelques comportements minoritaires, conscients ou non, ne doit pas nous faire peur.

Le renforcement de la laïcité, et donc de notre fraternelle citoyenneté, passe par son appropriation et sa réappropriation par les Français. C’est fidèle à cet objectif que je fais mienne la voix de la Raison, préconisée par Jean-Louis Bianco et l’Observatoire de la Laïcité.

Retrouvez le site de l’Observatoire de la Laïcité.

Back to Top