Veuillez saisir votre adresse e-mail pour recevoir la lettre d'information :

Budget 2015

Prioriser l’éducation… également à l’étranger

31 octobre 2014 | Catégorie(s) : À l'Assemblée, Archives député

Partager cet article

A l’occasion du débat budgétaire ayant lieu actuellement à l’Assemblée Nationale, j’ai déposé avec mes collègues socialistes de l’étranger un amendement visant à maintenir le budget de l’AEFE (Agence pour l’enseignement français à l’étranger).

En effet, comme toutes les agences de l’Etat, l’AEFE verra l’année prochaine son budget diminué de 2% soit de  9 millions d’euros. J’ai déjà eu l’occasion,à plusieurs reprises, de pointer du doigt les conséquences désastreuses d’une réduction aveugle du déficit. En voilà un exemple précis.

Alors que le Gouvernement, à raison, fait le choix de sanctuariser le budget de l’Education Nationale, il n’applique pas ce raisonnement au réseau scolaire à l’étranger.

Cet amendement budgétaire sera débattu en séance à l’Assemblée Nationale lundi 3 novembre prochain. Je ne manquerai pas de vous informer de son adoption ou non.

ARTICLE 32
ÉTAT B
Mission « Action extérieure de l’Etat »

présenté par M. Amirshahi, M. Premat, M. Cordery, M. Arnaud Leroy et M. Le Borgn’

Modifier ainsi les autorisations d’engagement et les crédits de paiement :

(en euros)
Programmes +
Action de la France en Europe et dans le monde 0 9 000 000
Dont titre 2 0 0
Diplomatie culturelle et d’influence 9 000 000 0
Dont titre 2 0 0
Français à l’étranger et affaires consulaires 0 0
Dont titre 2 0 0
Conférence ‘Paris Climat 2015’ 0 0
TOTAUX 9 000 000 9 000 000
SOLDE 0

 

Exposé des motifs

Cet amendement a pour objet d’augmenter de 9 millions d’euros en autorisations d’engagement et en crédits de paiements la contribution de l’Etat au financement de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’étranger (action 05 du programme 185).

Le gouvernement a annoncé vouloir faire de la formation de la jeunesse une priorité. Il a dans le même temps annoncé la baisse de 2% des moyens dévolus à l’AEFE.

Cet amendement vise à exempter l’AEFE de la baisse de 2% de ses ressources et ainsi répondre aux objectifs fixés par le gouvernement de priorisation de la formation de la jeunesse, établis à l’étranger.

Cet effort est compensé par une diminution de 9 millions d’euros du programme 105, « Action de la France en Europe et dans le monde ». En effet, dans ce programme, on retrouve notamment l’action 04 « Contributions internationales ».

 

Back to Top