Veuillez saisir votre adresse e-mail pour recevoir la lettre d'information :

Verdict du procès suite à la mort de Zyed et Bouna : soutien aux familles, honte à l’extrême droite

18 mai 2015 | Catégorie(s) : Idées / Actions, Médias | Thème(s) :

Partager cet article

Le 27 octobre 2005, Bouna Traoré, 15 ans, et Zyed Benna, 17 ans, poursuivis par des policiers, trouvaient la mort après s’être réfugiés dans un transformateur électrique situé sur la commune de Clichy-sous-Bois. Un troisième jeune, Muhittin Altun, 17 ans, qui les accompagnait, était grièvement blessé. Ce drame entrainait des actes de révolte de toute une partie de la jeunesse de France. Une jeunesse épuisée par les incessants contrôles d’identité et en colère des trop nombreuses discriminations subies.

Deux policiers étaient jugés aujourd’hui par le tribunal correctionnel de Rennes pour non-assistance à personne en danger alors même qu’il a été établi par l’enquête que les risques mortels encourus par les jeunes étaient reconnus comme réels et sérieux.

Le verdict vient d’être rendu : les policiers sont relaxés. Cette décision, accueillie par la tristesse et la colère des familles, va faire, à bon droit, l’objet d’un appel.

Il ne faut jamais désespérer de la justice.

Quant aux déclarations de Madame Marion Maréchal Le Pen ainsi que de Monsieur Ciotti, elles sont indécentes, vulgaires et odieuses. Le minimum dans ces cas-là est le silence respectueux de tous les drames humains.

Back to Top