Veuillez saisir votre adresse e-mail pour recevoir la lettre d'information :

Maintien de la déchéance de nationalité : une ligne rouge a été franchie

23 décembre 2015 | Catégorie(s) : Idées / Actions, Médias | Thème(s) :

Partager cet article

 Je réagissais aujourd’hui sur Europe 1 au sujet du maintien de la déchéance de nationalité dans le projet de loi constitutionnelle sur l’état d’urgence.

 

 

Après l’annonce surprise du gouvernement sur l’extension de la déchéance de nationalité, le député socialiste Pouria Amirshahi a évoqué » sur Europe1 une mesure « contraire aux principes républicains ».

INTERVIEW – Coup de théâtre. Après des semaines d’hésitation, François Hollande a finalement décidé de faire figurer dans son projet de réforme constitutionnelle, présenté ce mercredi, l’extension de la déchéance de nationalité aux binationaux nés français et reconnus coupable de terrorisme.

« Contraire aux principes républicains« . Dans Europe midi, le député socialiste Pouria Amirshahi s’est dit « scandalisé, affligé et stupéfait » par cette nouvelle reculade. « C’est tout à fait contraire à nos principes républicains, a fortiori dans un pays qui cherche à rassembler ses citoyens indépendamment de leurs origines », a-t-il complété.

« Recul pour notre démocratie ». Pour le député socialiste, « l’exécutif va puiser une partie des thèses de l’extrême droite ». « C’est une ligne rouge qui a été franchie et je m’en désole », a-t-il estimé. « C’est un grand recul pour notre démocratie », a conclu Pouria Amirshahi.

Retrouver l’entretien sur le site d’Europe 1

Back to Top