Veuillez saisir votre adresse e-mail pour recevoir la lettre d'information :

Loi travail

Les députés ne sont pas les bouffons du roi

9 mai 2016 | Catégorie(s) : À l'Assemblée, Archives député, Idées / Actions | Thème(s) :

Partager cet article

A l’occasion du premier vote sur des amendements portant sur le projet de loi travail, la ministre Myriam El Khomri a demandé la réserve des votes sur les amendements jusqu’à nouvel ordre.

Le gouvernement pourra donc décider à quel moment – celui qui lui sera le plus favorable – les députés pourront reprendre leurs votes sur les amendements visant à supprimer l’article 1.

Ce procédé relève d’un nouveau mépris à l’égard de la démocratie et de la représentation nationale.

 

Le gouvernement glisse toujours plus dans une dérive autoritaire entamée depuis voilà de nombreux mois. Voilà en effet une conception désormais nulle de la démocratie qui consiste à bloquer les votes de l’Assemblée nationale lorsque le gouvernement se sait minoritaire, tout en menaçant depuis des semaines d’un passage en force via le 49-3.

Les amendements déposés par les députés ne sont pas de l’obstruction ni un jeu, ils sont le fruit d’un intense travail parlementaire. Y figurent un certain nombre de propositions de suppression ou de modification, reflet de ce que la représentation nationale est censée incarner, à savoir la société française.

Qui sont donc les obstructeurs ici ? Qui sont les irresponsables ? Réserver des votes, menacer du 49-3, c’est cracher à la figure de la démocratie, à ce qui est la base de la répartition des pouvoirs sous la Vème République, c’est s’attaquer à notre Démocratie.

Le gouvernement de Manuel Valls doit prendre ses responsabilités, oublier ses égos et son orgueil et décider d’une chose que la majorité de la société française souhaite : le retrait de ce projet loi.

Back to Top