Veuillez saisir votre adresse e-mail pour recevoir la lettre d'information :

La Fête de la musique 2016 dans les Instituts Français

16 juin 2016 | Catégorie(s) : J'aime bien, j'en parle | Thème(s) :

Partager cet article

La Fête de la musique aura lieu le 21 juin 2016. Tour d’horizon des différents évènements proposés par les Instituts Français dans la circonscription :

A Alger, la Fête de la Musique recevra le groupe Casbah Groove, en « Hommage à Lili Boniche ».

Algérie, années 30. Lili Boniche, virtuose du oud, introduit la guitare électrique dans la musique maghrébine, s’inscrivant ainsi dans la démarche de ses aînés : El Hasnaoui a ajouté l’accordéon et les percussions latines dans le Chaabi, El Anka le piano…
Algérie, 2016 : « Casbah Groove » propose un voyage dans les répertoires de Lili Boniche, Salim Halali, Line Monthy, Blond Blond, El Anka, El Hasnaoui… Fidèle à la tradition novatrice de tous ces artistes, le groupe reprend le dialogue entre les sons, les rythmes, les instruments et les voix. Percu, violon classique, banjo et mandol, piano…

Le concert aura lieu le 21 juin à 22h30 dans les Jardins de l’Institut Français.

En savoir plus sur le concert, et les autres dates du groupe en tournée en Algérie jusqu’au 23 juin

 

A Tunis, la Fête de la Musique accueillera Ghoula, N3rdistan et Black Unit en concert.

L’Institut français de Tunisie met cette année la jeune scène musicale du Maghreb à l’honneur en invitant sur scène trois groupes : Ghoula (Tunisie), N3rdistan (Maroc) et Black Unit (Tunisie). Ce concert, gratuit et ouvert à tous, se tiendra sur l’avenue Bourguiba, au centre de Tunis.

Le concert aura lieu le 21 juin à 22h sur l’avenue Bourguiba.

En savoir plus le concert

 

A Bamako, la Fête de la musique fera place aux sons de la Méditerranée avec l’artiste multi-instrumentaliste libanais Abaji, accompagné de la danseuse libanaise Nawal Raad, et le maître du blues gnaoui, l’artiste marocain Majid Bekkas pour une rencontre au sommet avec Bassekou Kouyaté, l’incontestable virtuose du n’goni au Mali.

Le concert aura lieu le 21 juin à l’Institut Français du Mali.

En savoir plus sur le concert

 

A Bobo-dioulasso, la Fête de la Musique fera honneur au slam.

Le slam connait actuellement un fort développement au Burkina Faso et tout particulièrement à Bobo-Dioulasso où les initiatives foisonnent. Portée par des projets comme Je Dis Slam ou éloquence, cette dynamique méritait que le grand public la découvre. Cette année, l’Institut Français de Bobo consacre donc la fête de la musique au courant hip hop pour accompagner ce mouvement qui met la pratique amateur en valeur.

Concerts et tables rondes sont au programme de cette fête de la musique 2016.

La Fête de la musique aura lieu toute la journée du 18 juin à l’Institut Français, à partir de 10h.

En savoir plus sur le concert.

 

A Ouagadougou, la Fête de la musique recevra la fanfare des Ventistes du Faso, les Voix de Laafi et Smockey.

La fanfare des Ventistes du Faso introduira joyeusement cette édition 2016 de la Fête de la musique. Les 30 musiciens ambianceront les jardins de l’Institut à la tombée de la nuit avec un répertoire tonique mêlant rythmes traditionnels du Faso et compositions plus modernes. Énergie et bonne humeur assurément contagieuses !

Dirigé par Cynthia Young, Les Voix de Laafi est un ensemble vocal a cappella rassemblant une trentaine de chanteurs de toutes les nationalités. Un chœur cosmopolite aux langues et aux influences plurielles qui distille des mélodies variées et une musique positive pleine d’humanité.

Dans ses compositions, savant mélange de musique traditionnelle bissa et de hip hop, Smockey interroge, critique et impose un style et une écriture sans concession. Intransigeant sur la liberté de penser comme son idole Georges Brassens, il est aujourd’hui reconnu comme l’une des figures de proue du hip hop burkinabè.

Le concert aura lieu le 25 juin à 18h dans les Jardins de l’Institut.

En savoir plus sur le concert.

 

 

Back to Top