Un Parlement pour la paix en Méditerranée

9 février 2017 | Catégorie(s) : Idées / Actions | Thème(s) :
Imprimer l'article

Plus que jamais convaincu par l’importance du dialogue méditerranéen, j’ai cosigné cette tribune de mon collègue Michel Vauzelle visant à installer le siège de l’Assemblée parlementaire de la Méditerranée à Marseille.
Pour davantage d’informations, rendez-vous sur le site internet Un Parlement pour la paix en Méditerranée.

Avatar U3PEM

En décembre dernier, les parlementaires de la Palestine, d’Israël, de la Jordanie, du Maroc, de l’Algérie, de l’Italie, du Portugal et de la France réunis à Rome ont exprimé à l’unanimité leur souhait à l’unanimité de voir le siège de l’Assemblée parlementaire de la Méditerranée s’installer à Marseille, à la Villa Méditerranée. Avec le soutien des Présidents du Parlement français, la délégation française de cette assemblée parlementaire représentant les peuples riverains de la Méditerranée ont présenté la candidature de Marseille pour accueillir cette institution disposant d’un statut d’observateur aux Nations Unies. Composée de parlementaires issus de tous les pays des rives de la Méditerranée, cette assemblée est un lieu où parlementaires et société civile se rencontrent afin d’émettre des résolutions pour trouver des solutions aux problèmes de guerre, de changement climatique, de terrorisme, de migrations, d’emploi des jeunes…

Le choix de Marseille était évident : la cité phocéenne est la capitale française de la Méditerranée, comme Barcelone pour l’Espagne. Elle est, par son histoire et sa population, un symbole pour l’ensemble des peuples riverains. Le lieu choisi par ces parlementaires est la Villa Méditerranée.

Au cœur d’un débat quant à son avenir, l’installation de ce Parlement méditerranéen est en adéquation avec la vocation de la Villa Méditerranée. Elle a été conçue comme le lieu du dialogue politique et culturel entre élus, société civile et jeunesse.

Au cœur d’une crise sans précédent et de problèmes posés par la mondialisation, la Méditerranée est également un lieu de réflexion commune, d’engagement des jeunesses pour la paix et la fraternité. En choisissant Marseille, les peuples de la rive sud et orientale comme de la rive européenne ont exprimé un geste très fort de confiance à l’égard de notre pays.

Face à une communauté de destin qui suppose coopération et sécurité, la guerre, le terrorisme, les mouvements migratoires, le changement climatique obligent les peuples méditerranéens à « parlementer ». C’est ce qui se passera à Marseille, avec la présence de l’APM qui viendra renforcer le tissu exceptionnellement important de réseaux et d’organisations qui y travaillent pour la Méditerranée. Elle permettra au plus grand nombre d’accéder aux évènements organisés par cette institution.

Il est du devoir de la France d’accepter cette main tendue par la communauté méditerranéenne à laquelle son destin est lié. Il s’agit là d’une occasion unique pour la France d’assumer pleinement le rôle qu’elle doit jouer en Méditerranée.

Nous, élu-e-s, représentant-e-s de la société civile, personnalités des milieux académiques, culturels, économiques, citoyen-ne-s, soutenons l’installation de l’APM à la Villa Méditerranée, véritable parlement œuvrant pour la paix en Méditerranée.

 

Premiers signataires

Michel Vauzelle, Vice-Président de l’Assemblée parlementaire de la Méditerranée

Pouria Amirshahi, Député des Français établis hors de France

François Commeinhes, Sénateur de l’Hérault

Laurence Dumont, Vice-Présidente de l’Assemblée nationale

Bernard Foccroulle, Directeur du Festival d’Art lyrique d’Aix en Provence

Elisabeth Guigou, Présidente de la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale

Marie-José Justamond, Directrice du Festival Les Suds à Arles

Bariza Khiari, Vice-Présidente du Sénat

Vincent Peillon, Député européen

Olivier Py, Directeur du Festival d’Avignon

Benjamin Stora, Historien, Président du Musée national de l’histoire de l’immigration

Simon Sutour, Sénateur du Gard

 

Back to Top