Veuillez saisir votre adresse e-mail pour recevoir la lettre d'information :

Bilan du déplacement en Côte d’Ivoire

14 avril 2017 | Catégorie(s) : Archives député, Circonscription | Thème(s) :

Partager cet article

J’étais en déplacement en Côte d’Ivoire du 12 au 15 mars derniers. Pays de 26 millions d’habitants, moteur économique de la sous-région, la Côte d’Ivoire connait une croissance ferme mais quelques signaux incitent à la prudence. La baisse des cours du cacao pourrait fragiliser l’ensemble du secteur même si la caisse de stabilisation permet pour l’instant d’en limiter les impacts. L’attentat tragique de Grand Bassam en mars dernier a rappelé avec douleur que le pays n’est pas à l’abri du terrorisme. Installés de longue date ou de manière plus ponctuelle, binationaux ou pas, les Français de Côte d’Ivoire vivent majoritairement à Abidjan et constituent une importante communauté qui croît chaque année.

Visite du lycée Blaise Pascal et rencontre avec les chefs d’établissements du réseau scolaire français en Côte d’Ivoire

2500 élèves sont scolarisés au lycée français Blaise Pascal, de la maternelle à la classe préparatoire. Le lycée a vu ses effectifs augmenter constamment depuis sa réouverture en 2008 puis en 2010 pour le primaire. La question immbilière est un sujet central alors que les lieux seront bientôt trop petits pour accueillir davantage d’élèves. Lors de ma visite du lycée, j’ai pu découvrir l’aboutissement des travaux d’agrandissement et en particulier le nouveau gymnase dont le mur d’escalade ravira les élèves. J’ai également constaté le résultat de la mise à niveau du lycée en matière de sécurité. Mes échanges avec les représentants de enseignants, des élèves et des parents d’élèves m’ont permis de vérifier l’important et l’intérêt de mettre en place un conseil de la vie collégienne en plus du conseil de la vie lycéenne, pour favoriser la collaboration, le dialogue dans la vie de l’établissement et le lien entre les élèves de différents niveaux au moyen des activités sportives, musicales et thématiques qui rythment l’année. La lourde charge que constituent les frais de scolarité pour une partie des parents d’élèves a été une nouvelle fois constatée.

CI-lycéeBlaisePascal CI-lycéeBlaisePascal2 CI-lycéeBlaisePascal3

 

 

 

 

 

 

Près de 8000 élèves sont scolarisés dans les établissements du réseau français d’Abidjan. La forte demande a pour effet que tous les établissements sont à effectif presque maximal. Il faut se féliciter de l’attractivité du réseau pour les élèves ivoiriens et des pays tiers.  Des difficultés pour obtenir les détachements des enseignants français de leur Académie d’origine ont été signalés, comme dans d’autres pays – j’en avais déjà fait part à l’AEFE. Une possibilité de mutualiser les recrutements entre établissements du réseau dans une même ville a été envisagée, qu’il faudra réfléchir plus avant.

A cela s’ajoutent près de 2000 élèves effectuant leur scolarité sous CNED dans différents établissements d’Abidjan ou d’autres villes de Côte d’Ivoire.

Rencontre avec des associations soutenues par le Service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France

Le Service de coopération et d’action culturelle soutient l’action de plusieurs associations que j’ai eu la chance de rencontrer à Abidjan. L’association Ivoire Marionnettes fabrique des marionnettes, crée des spectacles et forme à l’art de la marionnette en Côte d’Ivoire. Lauréat de la marionnette géante, Ivoire Marionnettes est soutenu depuis 2015 par l’Organisation internationale de la Francophonie et développe des projets communs avec différentes associations pour sensibiliser sur différents sujets grâce à la marionnettes, comme par exemple sur le virus Ebola. Lors des Jeux de la Francophonie qui auront lieu à Abidjan cette année, Ivoire Marionnette sera aux manettes puisque c’est elle qui organiseront la discipline marionnette. A découvrir !

MESAD est une association spécialisée dans la santé et le développement. Impliquée dans la formation et l’insertion des jeunes, l’association met l’accent sur la scolarisation des jeunes filles. L’ONG Cavoequiva se spécialise dans la protection de l’enfant. centre de transit, hébergement des enfants victimes de traite, réinsertion des jeunes en conflit avec la loi, etc. : l’association joue un rôle social majeur. L’ONG N’Gboado agit pour faire respecter les droits des détenus, en sensibilisant des jeunes leaders des partis politiques, en implantant des comités de veille et en se concentrant sur la politique de réinsertion des détendus en Côte d’Ivoire. Enfin, France Volontaires, présent dans de nombreux pays, organise les missions de volontariat des Français en Côte d’Ivoire, et réciproquement depuis peu, des Ivoiriens en France.

 

Commémoration de l’attentat de Grand Bassam

Je me suis rendu à Grand Bassam pour commémorer l’attentat meurtrier qui a endeuillé le pays il y a un an.  J’ai à cette occasion eu une audience avec le Maire de Grand Bassam et ait pu échanger avec les Français résidant à Grand Bassam.

Grand Bassam CI-Grand Bassam4

Rencontre avec les chefs d’entreprises français et européens

J’ai rencontré les membres de la chambre européenne Eurocham, créée en 2009 et qui représente plus de 160 membres qui au total contribuent à hauteur de 30% au PIB ivoirien et à 25% des emplois dans le secteur formel en Côte d’Ivoire. 62% des membres d’Eurocham sont des entreprises françaises. J’ai également rencontré les représentants de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) française en Côte d’Ivoire que j’aiuhours tenu à rencontrer  chacun de mes déplacements. Différents enjeux relatifs au développement durable, aux nouvelles technologies, à la formation technique et au recrutement de cadres ivoiriens  ont été abordées lors de ces rencontres.

Visite de l’Institut français

J’ai pu visiter les locaux de l’Institut français à Abidjan. Acteur culturel de premier plan pourvu d’une importante bibliothèque, l’Institut français développe une programmation artistique et culturelle diversifiée dans ses différents espaces parmi lesquels une grande salle de spectacles de plus de 600 places. Le bâtiment héberge également les bureaux de Campus France. Outil de coopération franco-ivoirien et vecteur clé de promotion de la francophonie, ce lieu est une plateforme essentielle de diffusion culturelle.

CI-InstitutFrançaisCI-InstitutFrançais2

Échanges avec la communauté française

J’ai eu plusieurs temps d’échange avec les Français résidant à Abidjan et à Grand Bassam, en particulier lors de ma permanence parlementaire et au cours d’une réunion publique. Nous avons pu, ensemble, tracer des éléments de bilan de ces cinq dernières années, au cours desquelles la représentation des Français de l’Étranger a fortement évolué. De nombreux enjeux relatifs à la protection sociale, à la scolarité ou encore aux retraites doivent continuer d’être portés, je continuerai de le faire avec la même énergie jusqu’à la fin de mon mandat en juin prochain.

CI-Réunionpublique

 

 

 

Back to Top